Église Nativité-de-la-Sainte-Vierge-d’Hochelaga

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Cette église située à l’angle des rues Ontario et Saint-Germain est une des plus belles de Montréal. Sa frise intérieure vaut à elle seule le déplacement.

Église Nativité-de-la-Sainte-Vierge-d’Hochelaga

Un premier bâtiment inauguré en 1877 a été détruit par un incendie, en 1921. L’église a été reconstruite pendant les quatre années suivantes en récupérant la façade et le clocher. Le clocher, datant de 1906, s’élève à plus de 80 mètres. Surmonté d’une flèche, il abrite cinq cloches dont la plus lourde pèse environ 2 500 kg.

La décoration intérieure a été confiée en 1921 aux artistes Carli et Petrucci qui bénéficiaient d’une excellente réputation de statuaires. Outre le maître-autel en pierre et en marbre, on leur doit les deux autels latéraux, la balustrade du chœur, le chemin de croix en pierre de Caen enduite de plâtre et, au-dessus de la frise, les statues des douze apôtres.

L’œuvre la plus spectaculaire de Carli et Petrucci est sans contredit la frise monumentale de « l’Apothéose de la Vierge Marie », installée en 1927. Elle présente 27 tableaux évoquant la vie de la Sainte-Vierge, les instituts religieux et les évêques de Montréal ainsi que les fondateurs de cette ville.

Cette frise comporte 320 personnes, grandeur nature, fabriquées en plâtre ou en poussière de marbre délayée dans de la colle. Ses dimensions sont impressionnantes : elle mesure 2,14 mètres de hauteur et orne tout le pourtour de l’église.

Consacrées à la Vierge, les 14 verrières, réalisées en 1964-1965, sont l’œuvre du maître Guido Nincheri, celui-là même qui a décoré le Château Dufresne.

Organisations: Église Nativité-de-la-Sainte-Vierge-d’Hochelaga

Lieux géographiques: Caen, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires